Bien-être du couple relation toxique

Quels sont les signes d’une relation toxique ?

« Les relations toxiques ne sont pas toujours des relations dans laquelle il y a un manipulateur pervers narcissique et une victime. En revanche, lorsque vous êtes victime d’emprise psychologique dans votre relation, vous êtes dans une relation toxique. »

Chloé Merckaert – S’aimer +.

Une relation devient toxique à partir du moment où il y a un déséquilibre entre les partenaires.

Que ce soit au niveau de la différence des sentiments, de l’investissement dans la relation, du respect que chacun porte à l’Autre ou encore des efforts qui sont faits dans la communication, dans une relation toxique, les partenaires ne sont pas sur le même pied d’égalité.

L’organisation relationnelle de cette relation trouve son équilibre dans la destruction ou dans l’abus dans ou des deux partenaires : cela peut être le cas lorsqu’un des deux partenaires abuse ou est abusé par l’autre ou encore lorsque les deux mêmes partenaires, se font souffrir car ils ne savent pas interagir d’une manière plus saine sans avoir l’impression de se soumettre à l’autre.


Des positions de vie encourageant les jeux psychologiques

Les relations toxiques sont organisées autour de positions de vie encourageant les jeux psychologiques relationnels : le partenaire toxique TOUT sauf dans une position +/+, c’est-à-dire qu’il est soit en supériorité vis-à-vis de l’Autre, c’est le cas des manipulateurs pervers narcissiques par exemple qui ont besoin de se sentir dans le contrôle vis-à-vis de l’Autre pour se renarcisser c’est-à-dire redonner un sentiment de puissance et de valeur à leur ego qui est en fait très instable.

C’est également le cas des partenaires en position -/+, c’est-à-dire des partenaires avec une personnalité dépendante qui ont tendance à ne pas se sentir suffisamment en confiance lorsqu’ils ne sont pas soutenus ou dirigés par l’Autre et qui peuvent, dans des cas de jalousie ou de dépendance extrêmes à l’Autre devenir toxique pour leurs proches ou souffrir de la manipulation de ceux dans une position -/+ (et donc être à la fois victime de la relation et en même temps, un facteur supplémentaire nourrissant la toxicité de la relation).

Exemples de couples toxiques :

  • L’homme qui vous dit ce que vous avez besoin d’entendre pour avoir ce qu’il veut et vous lâche quand il n’a plus besoin de vous. Plus globalement, le fait de devoir céder une partie de votre intimité ou de vos ressources pour obtenir de l’attention, du respect. Celui qui ne s’intéresse pas à vous, ne vous soutient pas mais vous sollicite quand il a besoin d’aide sans jamais vous donner quelque chose en retour.
  • Lorsqu’un des deux partenaires contrôle, manipule et abuse de l’Autre et se place en infériorité par rapport à lui. Souvent en lien avec des personnalités dépendantes du fait de leur « complémentarité » émotionnelle avec les manipulateurs : l’un manipule, l’Autre a besoin d’être dirigé et a du mal à poser ses limites.
  • Ce premier cas peut s’aggraver lorsque le partenaire contrôlant devient violent : dans ses gestes, dans ses paroles, vis-à-vis de la sexualité. La manipulation peut également se voir dans le mensonge à répétition, dans le chantage affectif pour pouvoir obtenir des faveurs de l’Autre, dans la dévalorisation et la culpabilisation insidieuse de l’Autre.
  • Lorsque les deux partenaires de la relation sont instables émotionnellement (besoin de contrôle mutuel, forte jalousie, communication violente) et que leur co-dépendance les empêchent de se sécuriser mutuellement mais entraîne la co-destruction : ils ressentent le besoin de « gagner sur l’Autre » et minent la relation à petit feu. La relation ne fonctionne que lorsque l’un des deux cède le contrôle et se montre en position de soumission (-/+) ou de résignation (-/-).
  • De manière générale, si vous vous sentez menacée dans votre relation, que vous ne pouvez pas parler et agir librement sans avoir peur des conséquences (physiques, sexuelles, affectives, financières) et que votre partenaire vous dévalorise jusque dans votre identité pour vous diminuer et sans jamais se remettre en question et prendre sa responsabilité, quand il utilise ses avantages (financiers, instrumentaux) pour faire pression sur vous et que, lorsque vous pensez à votre relation vous vous sentez mal à l’aise ou comme « happée » comme si vous n’arriviez plus à réfléchir correctement, quand vous ne pouvez pas avoir une discussion calme et sérieuse sans qu’il y ait de la violence : il y a de fortes chances pour que vous soyez dans une relation toxique.
  • Si votre partenaire vous frappe, vous empêche de sortir, vous séquestre et vous empêche d’être une femme libre, de jouir de vos droits les plus strictes : vous êtes en danger et vous devez vous en sortir avant qu’il ne soit trop tard. Si tel est votre cas, vous pouvez joindre le 3919, c’est le numéro national gratuit proposant un service de protection pour les femmes en danger victimes de violence : le standard est disponible 24h/24, 7j/7. N’attendez pas qu’il soit trop tard pour vous sauver et prendre soin de vous. L’amour ce n’est pas avoir des hématomes, être brimée, abusée, culpabilisée, ni mourir à petit feu. L’amour c’est avant tout choisir de s’aimer avec respect, s’investir mutuellement et à part égale dans la relation et ne pas avoir à se sacrifier pour être aimée. Vous n’avez pas de honte à avoir : osez demander de l’aide, vous serez soutenue car vous n’êtes pas seule !

Vous méritez une vraie histoire d’amour.

Souvent, la seule étape à franchir pour vivre une belle relation, c’est d’avoir le courage de quitter la personne qui ne vous apportera l’amour pour lequel vous sacrifiez tant.

Chloé Merckaert – S’aimer +.

Comment mesurer la violence dans mon couple ?

Le violentomètre est un outil proposé aux femmes victimes de violences conjugales pour leur permettre de mesurer la violence dans leur relation et y être sensibilisé.

Vous pourrez remarquer que la violence conjugale y est représentée comme faisant partie d’un continuum. Une relation n’est pas soit « sévèrement toxique et dangereuse » ou « absolument saine ».

On a toujours des moments de chantage, de moqueries ou encore de culpabilisation dans nos relations. Par contre, la différence avec un couple qui deviendra toxique et celui qui va s’en sortir ensemble et maintenir le respect, c’est que chaque partenaire a la maturité émotionnelle suffisante pour savoir s’arrêter quand il le faut, recadrer quand cela va trop loin et se remettre en question quand c’est nécessaire.

J’espère que cet article vous aura interpellé et apporté du soutien.

N’hésitez pas à le partager aux personnes de votre entourage en ayant besoin ou encore à me contacter par mail ( chloemerckaertcoaching@gmail.com ) ou encore sur Instagram ( @chloemerckaert ) si vous avez une question.

Affuectueusement,

Chloé – S’aimer +.

Articles recommandés

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Follow Me!